post

Juste une concurrence en extrémisme !

unnamed

Certains y voient un message aux Occidentaux,  d’autres y voient un message aux régimes locaux, en réalité ce message qui est la décapitation n’est qu’un message interne, cela veut dire un message destiné aux autres groupes jihadistes surtout pour dire aux courants les plus extrémistes voici le mouvement qui représente l’islam salafiste traditionnel. Ainsi l’EILL ou Daesh fait sa propagande pour gagner plus de voix auprès des fous d’Allah! Et le mouvement à bien réussi dans sa stratégie, puisque c’est le mouvement jihadiste qui est en pleine expansion, il a même réussi à éradiquer son principal concurrent (Al-Qaïda) qui était connu auparavant par son extrémisme et sa violence. Et s’il nous faut démontrer l’échéance de ce qui fut appelé en 2011 « le printemps arabe, je pense que la montée en puissance de ces groupes extrémistes est en est la meilleure preuve.

Mais ce qu’il faut souligner c’est le fait que ces groupes extrémistes font l’intérêt de tous les pays de la sous-région et, même ailleurs. Ce qui explique leur montée en puissance, et le dessus qu’ils ont pris sur l’opposition en Syrie et en Irak.

Nous pouvons dire que l’argent, les armes, et les hommes ne sont pas tombés du ciel pour ces mouvements extrémistes, mais il y a bien de pays qui ont contribué d’une manière ou de l’autre à cette anarchie que traverse la sous-région, et qui menace la sécurité mondiale. Concernant cette contribution on peut situer au premier plan les pays de la sous-région:

Syrie: en Syrie le régime en place fait tout pour discréditer ses opposants, et les manifestations populaires qui règnent dans son pays et la montée de ces extrémistes lui permet de dire à la communauté internationale qu’il ne s’agit pas d’une révolution populaire, mais d’un terrorisme mondial.

Irak: le régime irakien qui est un régime chiite, lui aussi, utilise ces extrémistes pour discréditer les manifestations des sunnites dans l’ouest de son pays, et pour gagner le soutien de la communauté internationale.

Iran: l’Iran qui est le principal allié de ces deux régimes (syrien, et irakien), avec la monté de ces extrémistes,trouve un terrain favorable pour concrétiser ses interventions, dans les pays de la sous-région ce qui lui permettra de réaliser son rêve sans l’arme nucléaire : devenir une grande puissance régionale.

Turquie: la Turquie est considérée comme le pont par lequel les extrémistes vont et viennent avec le soutien de son régime islamiste. La Turquie qui rêve d’instaurer une sorte d’Empire ottoman sert aussi de couverture diplomatique à ces extrémistes.

Qatar: petit émirat arabe, il est derrière les extrémistes partout dans le monde. Il fait cela en utilisant ses moyens médiatiques (Al-Jazira), ses bonnes relations avec les Occidentaux, et surtout ses relations avec les Américains qui ont des bases militaires sur son territoire.

Arabie-Saoudite :  ce pays fait tout pour contrer l’Iran son principal adversaire dans la région, mais aussi pour empêcher l’expansion des Frères musulmans qu’il considère comme des ennemis idéologiques.

Conclusion : Alors on peut dire que les extrémistes ont trouvé une terre fertile, pour y mener leurs activités, et qu’ils jouent sur les différences entre les pays de la sous-région pour étendre leur influence, ce qui veut dire que la solution ne peut être jamais militaire, et les Américains le savent bien plus que nous

Sharing is caring!

5 thoughts on “Juste une concurrence en extrémisme !

  1. Ce qui m’interesse c’est de savoir que la montée en puissance de ces mouvements est dû à la rivalité entre des puissances régionales. Autrement dit c’est un problème auquel on peut trouver une solution.

    • Sans doute on peut trouver toujours des solutions. Mais il ne faut pas chercher n’importe quelle solution, si non il y aura des conséquences négatives! Ici je parle de la solution militaire.

  2. A mon avis il faut rechercher une solution politique pendant qu’il est temps et mettre à profit la présence de la communauté internationale dans la médiation. Sinon la gestion de la question échappera aussi bien au Mali qu’aux touaregs. Ce sera alors d’autres qui viendront imposer leurs solutions qui seront loin de nos préoccupations.

  3. il faut vraiment que nous africains réfléchissons sur les causes de ce fanatisme. Les premiers à souffrir de l’extrémisme ce sont bien nos populations. Au Nigeria des villages entiers sont détruits. ils versent le sang de leurs frères pour des questions politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *