Le Yémen l’autre casse-tête de l’Arabie

toumast

Il semble que les pays du Golf ne savent que faire des ennemis, et ils n’apprennent pas de leurs échecs en Syrie aujourd’hui et, en Irak hier. Poussés par leur haine contre l’Iran ces pays ne savent plus quoi faire, ils ont contribuer au renforcement des extrémistes en Irak et, en Syrie pour faire tomber les régimes en place. En même temps ils protègent la minorité sunnite au pouvoir à Bahreïn. Et ils  contribuent à mater les manifestations populaires que traversent ce pays . En réalité la diplomatie de l’Arabie-Saoudite est un paradoxe partout  dans le monde. Le pays n’a qu’une seule obsession; la monté en puissance de de l’Iran où encore ce qu’il appelle « l’empire perse » ce qui explique d’ailleurs que ce pays vit dans le passé. Le chiisme n’est pas la seule chose qui préoccupe les pays du Golf, l’autre chose qui préoccupe ces pays c’est la forme républicaine, car ils sont tous dirigés par des régimes familiaux qui exerce un pouvoir absolu sans même consulter leur populations.

Ainsi l’opération militaire baptisée « tempête décisive » lancée par l’Arabie-Saoudite risque d’emporter toute la région, et surtout le pays qui dirige cette tempête. Parfois il est très facile d’allumer le feu mais le plus difficile c’est de le contrôler, surtout dans une région plein de Gaz et de pétrole. Sans oublier que le proche-orient est la région ou les idéologies ne manquent jamais.

Quant à l’Iran il va continuer à ce renforcer grâce aux erreurs des autres, ce qui lui permettra de poser plus des carte la table de négociations avec les 5+1 sur son programme nucléaire. Sachant que ce programme nucléaire n’est que l’arbre qui cache la forêt, puisque si c’est le nucléaire qui sur le table, il y a beaucoup sous la table:

1- l’embargo sur les armes iranien, car l’Iran est un pays qui fabrique les armes mais a des difficultés à exporter ces armes.

2-Le poids de l’Iran dans la sous: l Iran est un pays très influent dans la sous-région reste à savoir que cette influence est considérer comme illégale par les occidentaux. Mais la donne risque de changer parce que cette influence contribue désormais à combattre les extrémiste de « l’état islamique » et, d’Al-Qaïda. Alors on peut dire que l’ennemie de mon ennemie est mon amis. Ce qui veut dire que l’Iran et les occidentaux peuvent conclure un accord pour laisser les pays du Golf font cavalier seule.

3-Le programme balistique: Juste après la révolution islamique l’Iran s’est mis à développer son militaire y compris le programme balistique pour protéger sa révolution. Reste à savoir que l’Iran n’est pas la Corée du nord car il se trouve dans région très sensible, qui n’est pas loin de l’Europe et que ce programme balistique peut constituer une menace directe aux pays  européens.

Alors on peut dire que cette tempête risque de n’est pas être décisive, puisque l’Arabie-Saoudite et, ses alliées ne peuvent s’assurer de soutien des occidentaux, et que un accord sur le nucléaire iranien risque de bousculer tout, et laisser la main libre à l’Iran pour soutenir le chiite, sachant que ces derniers peuvent contrôler militairement le Yémen sans même le soutien de l’Iran, et c’est ce qu’il ont fait.

 

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *