Nouakchott entre la mer et le désert

Source: wikimedia commons

Source: wikimedia commons

Coincée entre l’océan Atlantique et le Sahara, la capitale de la Mauritanie cumule les paradoxes.

Qui dit mer dit humidité, qui dit désert saharien dit chaleur et très rapidement, sécheresse. Humidité et sécheresse : deux situations contradictoires auxquelles la ville de Nouakchott fait face. Tandis que la  mer avance et menace l’Ouest et le Sud de la ville, le désert menace à son tour les parties Nord et Est de Nouakchott.

Ce deux problème restent un défi majeur pour le développement de la cité mauritanienne, actuellement portée par la forte croissance démographique due à l’exode rural et aux activités commerciales et industrielles du pays.

Le désert, pas que des désavantages

Cette situation climatique complique la tâche des citoyens et, pour les autorités. les tempête de sables y sont très fréquentes avec leurs conséquence non négligeable sur les infrastructure : les routes se trouvent ainsi parfois se trouvent sous les dunes des sables. Et les espaces verts sont presque nuls, puisque pour créer ces types d’espaces il faut de l’eau, dans une ville qui fait face quotidiennement aux pénuries  d’eau.

Mais il ne faut pas oublier que le désert a aussi ses avantages, car ces bandes de sables protègent la ville de la mer, et sans elles la ville ne peut pas résister à la pression de la mer, qui continue de faire des dégâts très important dans certains quartiers. Les autorités ont interdit l’extraction illégale de sable sur les rives de l’Atlantique, mais l’extraction continue dans certaines zones car il s’agit d’un commerce rentable puisque la ville est en plein boom urbain.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *