Oui pour la circulation des biens, mais…

On est dans un monde qui se confirme de plus en plus matérialiste, la matière occupe une place centrale dans ce monde. Tout le monde est presque d’accord  pour la circulation des biens, tout le monde est d’accord pour la circulation des idées, mais en ce qui concerne les personnes, aucun état n’est prêt à ouvrir ses frontières pour accueillir des êtres humains en détresse. C’est la preuve que le fabricant est devenu moins important que sa fabrication. Et que l’homme devient le serviteur de sa création (comme la frontière), au lieu de se servir de cette création pour améliorer son état de vie.

L’interventionnisme des Occidentaux et, leurs amis du Golf, ont créé l’anarchie totale dans plusieurs pays: Libye, Syrie, Yémen… Et le plus inquiétant, c’est que ces pays ne sont pas prêt à aider la population qui fuit cette anarchie. Si l’Allemagne pour des raisons démographique et économique a donné son feu vert pour accueillir quelques 800 000 réfugiés, il semble que les autres pays européens ne soient pas sur la même longueur d’onde. Et ils ont raison car ces réfugiés représentent un défit sécuritaire majeur puisqu’il sont tous musulmans .

Qui est responsable de cet afflux de réfugiés?

Tout le monde vous dira que c’est le gouvernement syrien qui est le premier responsable avec ces barils explosifs. Mais cette thèse est peu crédible quand on se souvient de ce qu’était ce gouvernement en Syrie avant 2011, alors qu’il n’y avait pas afflux de réfugiés pareil à ce qu’on observe aujourd’hui. La deuxième raison qui met en cause la crédibilité de cette thèse est que la population syrienne qui reste à l’intérieur de ce pays se concentre dans les zones contrôlées par le gouvernement syrien et dans les zones contrôlées par les rebelles.

Les pays du Golf déstabilisent la Syrie et ferme leur frontières!

En réalité les premiers responsables de cette crise sont les pays du Golf qui soutiennent la rébellion pour chasser le régime syrien, et qui ne sont pas prêts à revenir sur leurs décision comme le font certain pays occidentaux. Ces Pays veulent coute que coute que le gouvernement syrien quitte le pouvoir, mais où est l’alternative? Qui gouvernera après ces régime Daesh ou bien le front Al-nousra? Sans oublier que malgré leur responsabilité dans la crise les pays du Golf refusent d’accueillir un seul réfugié sur leur sol!

 

 

 

 

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *