Investir dans les souffrances!

source :

source :flikr.com

L’homme qui  a produit des idées qui l’ont transformé en marchandise au même titre que sa nourriture et, ses vêtements doit assumer   ses erreurs, Et faire face à cette anarchie  créée par son hypocrisie.

Cela peut-être est l’une de conséquence de capitalisme, ou encore l’économie du marché qui a fait de l’homme un marchandise au même titre que sa nourriture ou encore ses vêtements. En fait depuis 2011 la Turquie et, ses alliés ont investi pas mal de moyens pour déstabiliser la Syrie afin de briser l’axe chiite. Et aujourd’hui la Turquie veut faire d’une pierre deux coups: déstabiliser la Syrie et faire la pression sur Union-Européenne grâce aux vagues des réfugiés que la Turquie accueil sur sont sol. Ainsi la Turquie a mis les réfugié sur la table de négociations avec l’UE afin d’accélérer le processus de son adhésion à cette union, et annuler les visas pour les citoyens turcs. Mais la question qu’on se pose: qu’elle est la différence entre un migrant syrien et, un autre turc? La seule différence ce qu’un migrant turc est sans doute un migrant économique, alors qu’un migrant syrien pourrait être un réfugié politique.

Une équation sans solutions

Et si on suppose que les migrants politique sont plus acceptés que les migrant économiques selon la logique des européens nous aurions du mal à trouver une solution à cette étrange équation. Et faire d’une personne une monnaie d’échange, comme le font les turcs et leurs alliés du Golf n’est pas quelque chose de nouveau, ou encore de choquant dans ce monde. Mais ce qui est choquant ce de négliger sa monnaie d’échange, comme ils font avec les réfugiés syriens

Les marchants en manque de marchandise

Ce qui est étonnant ce voire un pays  comme l’Arabie-Saoudite où les femmes n’ont pas le droit de conduire une voiture fait la promotion de la démocratie, ou encore la Turquie qui arrête les journalistes, et bombarde une partie de sa population ( les kurdes) juste pour leur appartenance ethnique.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *