Nouakchott cette ville qui dévore ses murs

Entre la mer et le désert, entre le froid et la chaleur, entre l’humidité et la sécheresse, entre le mode de vie urbain et nomade de ses habitants la ville de Nouakchott se suicide en silence. Des cartiers se transforment en ruines, qui ressemblent aux vestiges d’une ville préhistorique.

Acheter un terrain à Nouakchott ce n’est pas quelques choses de très difficile surtout si vous ne le voulez pas au centre ville. Mais si c’est au centre ville que vous souhaitiez avoir votre terrain et probablement votre prochaine maison, bon ça, c’est autre histoire qui pourrait être un rêve irréalisable même pour les riches. Mais bon le vrai problème n’est pas là, que vous soyez un pauvre ou un riche, d’une manière ou de l’autre et dans un endroit ou dans autre vous pouvez avoir votre terrain et construire une jolie maison, mais attention, cette maison ne restera pas jolie longtemps. Et c’est ça, le cœur du problème.

Un climat sévère qui déchire la ville:

Le climat de Nouakchott est si sévère qu’il détruise la ville en la transformant en quelques ruines qui ressemblent aux vestiges d’une ville préhistorique. Il suffit de vous dire que des cartiers ont été abandonnés par leurs habitants, car leurs maisons sont devenus inhabitables. Et presque tous les anciens cartiers de la ville sont touchés par cette phénomène.

Nouakchott

murs détruits

Une ville des mares et des marais:

Les marais pleins d’eau salée qui envahissent la ville peuvent détruire les murs en quelques années pour ne pas dire en quelques mois, et il ne laisseront de ces murs que quelques poteaux. Et ce qui fait peur c’est lorsque vous voyez le sel grimpant un mur comme un être vivant, et en peu de temps le mur couche par terre comme un cadavre.

Ainsi la ville de Nouakchott se suicide en silence en détruisant ses murs et, ses maisons poussant ses habitants à l’exode comme si le désert a choisi que ses habitants soient toujours des nomades, En disant NON à l’urbanisation et, à la sédentarisation!

 

 

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *