Touareg

Combattant touareg

Ce n’est pas par hasard si l’espace touareg est sous-développé, pas seulement dans sa partie hérité par le Mali mais dans tous les pays qui ont hérité ce vaste espace. Et pourtant les gouvernements qui ont hérité cet espace ont joué un rôle capital dans sa marginalisation à travers leurs politiques ségrégationnistes, des politiques animées et orienté par ce racisme appelé l’arabité et la négritude, ces deux idéologies fantoches qui se sont retrouver un ennemi commun qui est le peuple touareg. Ces pays dépensent plus de moyens pour détruire l’espace touaregs plus qu’ils le font pour sa constriction ; il suffit de jeter un coup d’œil sur ce que le Mail a investit dans son armée depuis les années 1963 pour mater les différentes rébellions touarègues pour comprendre que la destruction est un but plus que la construction. Et pourtant l’armé malienne aujourd’hui est une armé protégée par la France, Alors il ne faut jamais imaginer que cette armé, est l’armé qui va protéger le soit disant état-nation du Mali. Cette armée doit sont existence à l’armée française, tout comme l’état malien qui a été créé par la France


Le rôle des touaregs dans leur propre marginalisation
Sert il ne faut pas jeter nos maux, et toutes les difficultés auxquelles nous faisons face sur les états qui ont hérité l’espace touaregs. Les touaregs ont joué un rôle très important dans le sous-développement qui touche leurs régions, puisqu’ils ne sont pas assez éduquer par rapport à leur voisin du sud, mais comment peut-on éduquer dans un milieu où les écoles primaires, et secondaires se compte aux nombres des doits, sans même parler des universités, et les instituts universitaires qui sont quasi inexistants, mais la honte c’est d’attendre qu’un état ruiné comme le Mali fasse quelques chose de positive à l’envers d’un peuple qu’il considère une menace pour son existence. Sans aucun soutien de l’état un peuple peut développer sa région, s’il arrive à s’organiser. C’est le peuple qui fait, et celui qui peut, celui qui crée un état pas le contraire. L’état malien n’est qu’un poignet d’hommes politiques corrompus, qui ne pense qu’à voler et blanchir les ressources de l’état et les aides de la communauté internationale. Au contraire le sous-développement du nord est même devenu un argument utilisé par le gouvernement malien dans le but de demander plus d’aide, ce qui veut dire d’une certaine manière que le Mali n’a aucun intérêt à ce que cette région soit une région prospère. Combien de milliards ont été demandé à l’union-européenne et, aux nations-unis sous prétexte de développer le nord ? Et combien de milliards ont été détourné sous prétexte de combattre les groupes rebelles?
Le tribalisme un ennemi qu’il ne faut pas sous-estimer
La tribu qui était auparavant un moyen pour mieux s’organiser et gérer les problèmes fonciers, organisé la vie politique chez les peuples nomades cette structure sociopolitique a perdu sa place. Bien que la tribu puisse toujours jouer un rôle primordial dans la réconciliation entre les individus et même entre les groupes armés qui s’affrontent parfois pour des raisons incompréhensibles, ce qui fait que la tribu est devenue un facteur d’instabilité plus qu’un facteur de stabilité. Il suffit de redonner à la tribu sa place traditionnelle pour qu’elle puisse jouer un rôle important le développement qui est un intérêt commun pour toutes les tribus touarègues. La tribu peut aussi jouer un rôle décisif dans l’unification du peuple touareg, avant de passer à la deuxième étape, la libération de l’Azawad, car l’indépendance de l’Azawad ne pourrait être quelque chose de bien que si elle est acceptable par tout le monde. Ce que veut dire que les touaregs ont une bataille qu’il faut gagner sur le plan interne avant de passer au plan externe, la bataille de l’unité, et du développement qu’il faut mener au sein de leur propre communauté est loin d’être gagnée mais tout est une question de bonne volonté

 

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *