L’affaire Khashoggi : l’homme qui vaut mieux d’autres

Le but n’est pas de minimiser la vie de Khashoggi, ni celle d’un autre journaliste. Mais de dire que tous les journalistes doivent avoir la même importance que Jamal Khashoggi aux yeux des médias, et des hommes politiques. Et puis la Turquie et le Qatar qui défendent farouchement ce journaliste, sont-ils le bon exemple d’un pays tolérant ? Sachant que le comportement du gouvernement turc contre les journalistes et les chercheurs est celui d’un régime autoritaire.


Bien sur qu’il ne faut jamais minimiser la vie d’une personne qui que se soit. Mais c’est aussi injuste de donner à la vie d’un homme, plus d’importance que celle des milliers d’hommes. En fait depuis la mort de ce journaliste qui est un fervent défenseur des frères musulmans, certains médias et hommes politiques jettent la lumière sur le caractère inhumaine du régime saoudien. Comme si l’Arabie-saoudite était avant l’affaire Khashoqgi un pays démocratique et respectueux des droits de l’homme. Et pourtant l’Arabie-saoudite est un pays engagé dans plusieurs conflits, et le soutien de plusieurs groupes terroristes. Bon, vous allez me dire que je n’ai pas des preuves crédibles. Et qu’il me faut donner des arguments concrets. Mais les avions qui bombardent le Yémen, ne sont-ils pas saoudiens ? Et les médias saoudiens qui appellent au jihad, et qui se sont spécialisé dans les insultes, pas seulement des juifs mais aussi des musulmans. Non je ne vous donnerai pas un exemple de ces médias. Si vous ne les connaissiez pas, cela veut dire que ce sujet ne vous intéresse absolument pas. Et le wahhabisme qui est l’idéologie du régime saoudien, n’est-il pas la même idéologie défendu par les jihadistes. Quant à la Turquie et, le Qatar qui diabolisent l’Arabie-Saoudite ne sont pas très brillants en ce qui concerne le respect des droits de l’homme. Combien de journaliste sont mal traités par le régime turc? Combien de journalistes ont été accusés d’organiser un coup d’état, et jetés dans la prison pour la simple raison, qu’ils ont critiqués le président? Où est ce pauvre peuple kurde qui vit dans l’oppression de la Turquie depuis des décennies ? La survie de ce grand peuple est-elle moins important, que la vie d’un journaliste
Khashoggi les kurdes et Al-Qaïda
On est tous d’accord le gouvernement saoudien n’est pas bon, voir dangereux pour la paix internationale. Mais que dit-on du gouvernement turc ? Pour les journalistes, et les chercheurs qui pensent que le régime turc est un système démocratique qui défend la démocratie, la liberté d’expression, et les droits de l’homme. Comme le prétendent les dirigeants turcs et qataris. Ces journalistes et chercheurs n’ont qu’à partir enquêter sur la situation des kurdes dans le sud de la Turquie. Et leur destin sera pareil ou plus dramatique que celui du journaliste Jamal Khashoqgi. Et ses milliers des terroristes qui contrôlent le nord de la Syrie, ne sont-ils pas soutenus par les deux gouvernements turc et qatari.
Ici chez nous le conflit entre les frères musulmans et les wahhabites fait rage
Ici en Mauritanie et au Mali ce que nous observons est une véritable guerre d’influence livrée par ces courants de l’Islam sunnite qui sont les frères musulmans et les wahhabites. La population est de manière général plus proche de frères musulmans. Parce visiblement les frères musulmans sont moins radicaux, et plus tolérants que les wahhabites. Et puis les frères musulmans sont mieux organisés et plus influents sur le plans médiatique. La preuve en est ces partis islamistes qui poussent en Mauritanie comme des champignons, et ce haut conseil islamique du Mali. Ces partis politiques, qui surfent sur l’ignorance des gens, sont très populaires, surtout parmi les soit disant intellectuels. Quant aux gouvernements, eux ils ont clarifié leur position dès le début. Oui ils sont avec ceux qui ont plus d’argents. En fait ce qui intéressent nos dirigeants c’est l’argents, et l’argent on le trouve surtout chez les saoudiens.

En guise de conclusion les frères musulmans sont un réseau très puissant. Et si l’affaire Khashoqgi a profité d’une couverture médiatique, et d’un soutien politique, ça c’est parce que ce journaliste défend la vision frères musulmans. Et contrairement à d’autres journalistes qui ne font que leur travail de journalisme, et qui ont été assassiné, torturés ou disparus. Beaucoup d’entre eux sont tombé dans l’oublie parce qu’il n’y a pas derrière eux une puissante organisation qui les défend.

Sharing is caring!