Le FAMA de cantonnement au « cartonnement »!

doc 010

Malgré sa faiblesse le gouvernement malien peine à reconnaitre sa défaite et, son incapacité  sur tous les plans: Militaire, politique, économique et social. Si les responsables maliens continuent toujours de parler d’une armée malienne c’est juste pour orner leurs discours; car cette armée n’a de caractères d’une armée que le nom ou encore l’uniforme. La seule chose que font les soldatesque malienne c’est massacrer les innocents touaregs et, saccager leurs

maison, ajoutons que ces soldatesque n’ont jamais gagner une bataille face aux rebelles depuis la création du Mali jusqu’à nos jours.En ce qui concerne la situation politique du Mali disons tout simplement qu’il es catastrophique car le Mali n’aurais pas pu organiser des élections sans l’intervention pour ne pas dire la manipulation française qui permis de relancer la vie politique malienne qu’était au point mort depuis le putsh  de 21 Mars 2012.Et sur le plan économique le Mali est un pays qui vive grâce aux aides, surtout grâce aux aides de sa  créatrice qui est la France. Quant au nord (l’Azawad)  il a été négligé et, marginalisé par le gouvernement central de Bamako, en plus de ses problèmes naturels: enclavement, sécheresse…

Et sur le plan social les deux communautés sont déjà très différentes, et les exactions perpétrées par l’armée malienne en Azawad ne font qu’aggraver cette situation d’intolérance, ce qui rend la cohabitation entre les deux peuple très difficile pour ne pas dire impossible.

 

CONCLUSION: Alors pour tous ces raisons l’armée malienne n’a aucune espoir les rêves de l’état malien à endiguer le courant nationaliste en Azawad. D’où les autorités maliennes ne peuvent dicter les conditions aux groupes armée du nord, car la réalité sur le terrain prouve que Mali est incapable de gérer la situation militaire ou encore administrative ce qui rend l’indépendance de cette région une option inévitable. Aujourd’hui l’armé malienne doit être cartonner et, renvoyer à Bamako car elle n’a plus sa place en Azawad.

NB: Cet article je l’avais déjà publié sur l’atelier des médias et sur mon blog kel-tamasheq

Toumast TV une révolution qui va révolutionner le peuple touareg!

toumast tv

Le logo de toumast tv

Il s’agit d’une révolution au coeur du désert cette année 2014, le peuple touareg a assisté à un évènement majeur, cet évènement n’est autre que le lancement d’une chaine baptisée  « toumast TV », une chaine qui diffuse toutes  ses émissions en langue tamasheq (la langue touarègue), et qui donne la priorité aux problèmes que vive la communauté touarègue partout dans le monde et, surtout dans les pays qui ont hérité l’espace touareg ( Algérie, Libye, Mali, Niger ). Ce qui rend d’ailleurs cette  chaine mal vue par les autorités de ces pays!

Les touaregs ont beaucoup d’espoir sur cette initiative pour préserver leur culture, mais aussi pour qu’ils puissent exprimer leurs souffrances, leurs inquiétudes, et leurs ambitions. On peut dire que les touaregs se sont lancé et, pour la première fois dans une guerre médiatique. Ce que les états de la région ne voient pas d’un bon oeil, puisque ces états veulent que les touaregs restent toujours sous leurs tentes, et derrière leurs troupeaux .

Cette chine met la lumière sur les crimes perpétrés par l’état malien et, nigérien contre la population touarègue. Mais aussi la marginalisation de cette population en Algérie, et en Libye qui sont et pourtant deux états riches, et dont la richesse provient surtout du Hoggar, et de l’Azdjer ( les deux territoires touaregs hérités par l’Algérie et, la Libye ).

Entre la réalité et, l’espoir!

Et comme l’indique le slogan de toumast TV en tamasheq : « toumast tidet n’ahel wa d’attama n’ toufat » , ce qui veut dire en français: « toumast la réalité d’aujourd’hui et, l’espoir de demain ».

Alors on  peut déjà dire que le peuple touareg a choisi de faire son chemin entre sa réalité qui est une réalité triste et, son espoir qui n’est pas plus radieux que sa réalité d’aujourd’hui, car l’actualité sur le terrain nous apprend que la situation se complique de plus en plus.

Aujourd’hui les ennemis ne sont pas seulement  ces pays qui ont hérité l’espace touareg, mais aussi des groupes armés comme Aqmi, MUJAO (le Mouvement Unicité et, Jihad en Afrique de l’Ouest); ce qui va permettre aux pays toucher par la « touaregophobie » de faire l’amalgame entre ces groupes terroristes  et, les groupes touaregs légitime comme le MNLA.

Mais avec leur nouveau instrument médiatique (toumast tv); les touareg peuvent combattre cet amalgame en faisant la lumière sur ce qui est vrai   et, ce qui ne l’est pas.

 

La sécurisation de toumast tv reste un défi majeur!

Il faut préciser que toumast tv siège à Oubari une ville touarègue dans le sud-ouest libyen; une région en proie à l’insécurité en raison de combats qui opposent  les  touareg et, les toubous. Ce derniers jours l’un de journalistes de cette chaine a été tué.  Sans parler des milices islamiste qui sévissent dans cette région et, qui rêvent d’y appliquer la charia (la loi islamique). On peut dire que la sécurisation de cette chaine reste un défi majeur pour les touaregs, et beaucoup plus grand que son lancement!