Le cauchemar de l’unité et le rêve d’une partition

Étiquettes
11 juillet 2019

Le cauchemar de l’unité et le rêve d’une partition

Azawad
Carte géographique de l’Azawad

Si l’indépendance de l’Azawad n’est qu’un rêve irréalisable comme le disent certains. On peu dire aussi avec beaucoup de conviction que l’unité du Mali n’est qu’un cauchemar mortel. Bien que tout le monde savent bien que l’unité du Mali est le cœur du problème. Et puisque le problème a commencé à un moment où il n’y avait ni les islamistes ni les trafiquants. Alors au lieu d’aveugler les gens avec ce petit arbre qui cache la forêt, il faut plutôt s’attaquer au vrai problème. Les maliens ont oublié qu’ils sont arrivé au nord sur le dos des français.


La soudanisation de l’Azawad
Le soudan-français devenu le Mali est une pure invention française, et qui ne répond à l’intérêt d’aucune ethnie ou population, mais surtout une invention qui répond aux intérêts de la puissance coloniale. Et pour récompenser ceux qui n’ont jamais opposé aucune résistance à la France et sa politique, les clefs de cette colonie ont été donné à l’ethnie bambara après le soit disant indépendance. Vous n’avez même pas besoin d’être un spécialiste du Mali pour comprendre que c’est un protectorat qui doit toute son existence aux forces étrangères. Et ce processus de soudanisation qui vise à changer l’identité du nord est fortement contesté par les populations du nord, même si certaines ethnies minoritaires comme le songhaï soutien cette démarche
Les sudistes devenu majoritaire au nord
Cette politique de changement démographique entamée par la France et poursuivit par le Mali a rendit les touaregs minoritaire sur leur propre territoire, puisque la majorité des soldats et les fonctionnaires de l’administration coloniale étaient des sudistes surtout de l’ethnie bambara. Et si la France continue de gouverner cette territoire par l’intermédiaire du mali c’est parce qu’elle sait bien ce qu’elle veut. Mais si la France fait le bilan de ce qu’elle dépense pour protéger le Mali et ce qu’elle gagne en retour elle verra qu’elle ne fait que perdre sur tous les plans économique militaire et politique, parce que à cause de cette alliance avec le Mali la France a eu une très mauvaise réputation chez certaine ethnie.
En guise de conciliation le Mali disparaitra tôt ou tard, et sa disparition est une bombe à retardement, et ce n’est pas l’interventionnisme français qui va l’empêcher d’exploser. Et son éclatement va donner justice aux ethnies opprimées durant la période coloniale et après

Partagez

Commentaires

Akayyane Alyassane
Répondre

A vraie dire je n'avais rien à jouter sur une vérité totale. La politique de la France au mali est la meme à celle du Niger.