Nouakchott, la semaine des embouteillages

Les embouteillages sont déjà un problème qui persiste dans la capitale mauritanienne, et ce problème s’aggrave le semaines qui précèdent les grandes fêtes musulmans, car ces semaines les mauritaniens ont les yeux rivés sur le centre-ville qui regroupe les grands marchés, les bancs…

Les embouteillages sont un problème qui persiste à Nouakchott et les semaines qui précèdent les fêtes musulmans ce problème devient plus grave, à cause de l’activité économique qui explose, surtout le commerce car tout le monde se mobilise pour se procurer de nouveaux biens afin de festoyer, du coup le prix augmentent y compris les prix de transport. Sans oublier que les gens viennent de loin parfois: de l’intérieur du pays pour acheter leurs besoins à Nouakchott. Et puis ce fête qui vient cette année à l’hivernage ne facilitera pas les choses sans doute, car la chaleur et les pluies ne font pas du bien ni aux machines, ni aux routes.

Le centre-ville une ville dans la ville:

L’une de particularité de Nouakchott ce que le  centre-ville regroupe tout les grands marchés, les ministères, les bancs les sièges de société… Cette particularité contribue à son tour à ce problème qui touche fort la cité mauritanienne. Sachant que les nombre de marchands en bilans augmente cette semaine, et ces marchands occupent souvent les route avec leurs marchandises et, malgré tout les autorités mauritanienne n’ont pas arriver à empêcher cette pratique.

 

Sharing is caring!